sauvetage de la police reptiles mortels de la maison abandonnée dans le Wisconsin

Update: 01-15 Read: 3
Advertisement
Un monstre de Gila a été l'un de plusieurs animaux retirés d'une résidence Kenosha par les autorités locales. la police Kenosha, répondant à une éventuelle plainte de cruauté envers les animaux enlevés un monstre de Gila, ainsi qu'une variété de serp

sauvetage de la police reptiles mortels de la maison abandonnée dans le Wisconsin

Un monstre de Gila a été l'un de plusieurs animaux retirés d'une résidence Kenosha par les autorités locales.

la police Kenosha, répondant à une éventuelle plainte de cruauté envers les animaux enlevés un monstre de Gila, ainsi qu'une variété de serpents, deux 6 à alligators 8 pieds, un crocodile de 5 pieds et une tortue serpentine d'une maison urbaine à seulement quelques pâtés de maisons de la ville de commissariat central lemardi.

Selon le lieutenant Brad Kemen ils ont également trouvé un squelette de 4 pieds d'un alligator dans un grand aquarium, le corps d'un grand serpent brûlé couché dans certaines mauvaises herbes, un mort alligator 4-5 pieds, et la carcasse d'un faon. Il a également déclaré que tous les animaux vivants ont été transférés au zoo de Racine, où ils sont en «bon état».

Gregory Maser, professeur agrégé de sciences biologiques à l'Université du Wisconsin - Parkside, a dit qu'il a aidé à enlever les animaux, y compris cinq serpents à sonnettes, deux alligators américains, un crocodile, un monstre de Gila et une grande tortue alligator.

«Nous devions faire attention parce que le monstre de Gila est venimeux, et les serpents à sonnettes sont venimeux," at-il dit à ABC Nouvelles. "Les crocodiles étaient assez petites, je l'ai attrapé. Les alligators ont été un peu plus grand. Nous avons eu quelques personnes, lasso eux et enregistré leur bouche."

Maser a déclaré que la maison n'a pas été vécu pendant ce qui semblait être un certain temps, et que l'électricité et les services publics étaient sortis. Il a dit qu'il croyait que quelqu'un avait au moins été revient prendre soin de temps en temps pour les animaux, et que le (non identifié) propriétaire avait fait beaucoup de travail sur la maison pour avoir des étangs dans le sous-sol pour les animaux.

Il est contre la loi de posséder des animaux sauvages, ou des animaux qui "peuvent mettre en danger la vie ou à la propriété" dans les limites de la ville, bien que Kemem a déclaré que les personnes qui violent l'ordonnance "doivent être condamnés à une amende ne dépassant pas 300 $, plus les frais de poursuite."