Montréal se joint à l'appel international pour mettre fin à l'abattage et de la souffrance

Update: 12-27 Read: 1
Advertisement
Marche for the Fermeture des Abattoirs / Mars pour fermer toutes les Abattoirs / Montréal, 14 juin 2014 Voir les 20 photos Le samedi 14 Juin 2014, la ville de Montréal a connu un cortège funèbre en l'honneur des êtres tués par la gourmandise humaine.

Montréal se joint à l'appel international pour mettre fin à l'abattage et de la souffrance


Marche for the Fermeture des Abattoirs / Mars pour fermer toutes les Abattoirs / Montréal, 14 juin 2014

Voir les 20 photos

Le samedi 14 Juin 2014, la ville de Montréal a connu un cortège funèbre en l'honneur des êtres tués par la gourmandise humaine. Plus de 200 personnes ont pris la décision de faire partie de la protestation internationale appelant à mettre fin à l'abattage des animaux. Il est la première année où le groupe de défense des animaux Kebek Association Droits des animaux (KARA) prend la tâche de rendre cet événement un puissant message aux masses sur le végétalisme.

Montréal se joint à l'appel international pour mettre fin à l'abattage et de la souffrance


Pour KARA - Guillaum Gibault

Le Mars pour fermer tous les abattoirs ont réuni un groupe de personnes en deuil faites par des célébrités, des auteurs, des intellectuels, des militants, des enfants et même un chien végétarien. Les corps des poules, des poulets et des porcelets de bébé trouvés morts dans les usines locales agricoles du Québec étaient à l'avant du cortège du martyr. A la fin de la procession, les corps des animaux ont été respectueusement affichés pour les personnes en deuil. Christelle Baccigotti a présenté un éloge funèbre. Les porteurs honoraires de ces victimes étaient Marion Achoulias et Marie-Claude Gagné, cofondatrices de KARA. Ils ont utilisé des mégaphones pour exprimer en anglais et en français pour les spectateurs de la marche funèbre quel était le motif de leur militantisme.

"Silencieux à propos des droits des animaux: No More!"

Selon un communiqué de presse par KARA, "le groupe entend [ait] pour ouvrir les yeux et les cœurs des gens dans le monde entier à la souffrance des animaux dans les abattoirs, et de souligner l'urgence d'adopter des lois plus sévères pour protéger les animaux tués pour la nourriture."

«Il n'y a pas de souffrance que nous infligeons aux animaux que nous n'infligeons pas sur les humains» , souligne le porte - parole de l' événement Dr. Stevan Harnad, Chaire de recherche du Canada en sciences cognitives à l'Université du Québec à Montréal. "Mais la grande différence est que la souffrance que nous infligeons à l'homme est considéré comme mauvais par la plupart des honnêtes gens dans le monde entier et il est également contraire à la loi. Mais pas pour les animaux. Ils ne sont pas protégés par la loi et la plupart d'entre nous ne sont pas seulement pas au courant de leur agonie dans les abattoirs, mais aussi soutenir activement les consommateurs ".

Les caméras de médias locaux étaient là pour capturer et documenter l'événement. Cependant, à la fin de la journée, l'effort des défenseurs des animaux a été victime de la partialité des médias. Les médias sociaux et le «partage» des photos et des commentaires illustrés à ceux qui ne présenter ce qui est arrivé au Mars. Le Media Broadcast a donné le porte - parole de l' activiste des animaux Dr. Stevan Harnad, temps d'antenne pour expliquer le motif du mois de mars. Ce fut une façon fructueuse et productive pour atteindre les auditeurs sur le but de la mars et sur les droits des animaux.

Les principaux commanditaires de l'événement étaient le groupe de défense des animaux français L214 et LUSH Handmade Cosmetics. Sur un site créé spécialement pour cet événement, sont affichées les différentes organisations qui soutiennent les idéaux de l'événement. L'effet profond du Mars Montréal pour fermer tous les abattoirs a résonné un appel à l'activisme et d'un réveil de l'amour envers la défense des animaux.